FANDOM


Dragon Ball Z - Brûle !! Combat sanglant, combat ardent, Super combat décisif ((ドラゴンボールZ 燃えつきろ!!熱戦・烈戦・超激戦) est le huitème film de Dragon Ball Z, il est sorti en France en 1995 sous le nom de "Broly le Super Guerrier" directement en VHS.

Au Japon il est sorti le 6 mars 1993, lors de la diffusion Japonaise des épisodes 176 et 177 de la série. Ce film eut droit à deux suites.

Résumé

Kuririn chante

La galaxie du Sud est anéantie en un éclair et ce qui inquiète fortement maître Kaïo. Il prévient aussitôt Son Gokû qui était alors en train d'inscrire Son Gohan dans une école privée très réputée sous la direction de sa femme Chichi. Ailleurs, Bulma, sa famille, Vegeta, Trunks, Kuririn et Son Gohan font un picnic, l'occasion d'y découvrir les talents (?) de chanteurs de Kuririn.

Vegeta bien entouré

Paragus arrive avec ses hommes et vient pour le prince Vegeta, qui est le digne héritié de la race Saiyan. Paragus est lui aussi un des survivants des Saiyan et prétend reconstituer une nouvelle planète Vegeta proche de la première. Paragus mentionne également que le Super Saiyan légendaire est apparut et a anéantit une galaxie. Paragus et ses hommes sont à sa recherche. Vegeta intrigué par cela le suis en conséquence ainsi que Trunks, Kuririn et les autres.

Son Gokû rend visite de son coté chez Kaïô qui l'informe de la présence d'un être encore plus puissant que lui, capable de détruire une galaxie. Son Gokû se rend sur place pour connaître le responsable.

Vegeta est sur la nouvelle planète, là bas le fils de Paragus se présente à lui, Broly, son fils lui aussi un Saiyan ayant échappé à l'explosion. Vegeta se met en chasse en conséquence avec Broly pour y rencontrer le Super Saiyan légendaire mais en vain.

Kuririn, Gohan et Trunks enquêtent

Kuririn, Son Gohan et Trunks s’interrogents ensemble sur Paragus et son empire, celui ci semble martiriser le peuple Chameau. Son Gohan s'en mèle, puis vint Son Gokû qui s'est téléporté sur cette planète, qui est aussitôt accueillit par l'énigmatique Paragus.

Peu après, Son Gokû, dans le château de Paragus fait la connaissance de Broly qui semble très hostile au héros pour une raison inconnue. Paragus utilise un étrange appareil qui stoppe l'aura meurtrière de Broly.

Gokû et Broly

Pendant la nuit, Broly tente de tuer Son Gokû et se transforme presque en Super Saiyan, mais Paragus alerté de la situation stoppe tout net son fils.L'identité du Saiyan légendaire ne fait plus aucune doute pour Son Gokû.

Le lendemain, agacé par ces voyages à répétitions, Vegeta décide de quitter la planète, Paragus lui supplie de rester car il souhaite voir les Saiyan de la terre mourir suite à la météore qui s'apprête à détruire la planète dans laquelle il se trouve. Mais Son Gokû révèle alors à son rival que c'est Broly le Super Saiyan légendaire. Paragus démasqué révèle alors ses plans, et qu'il souhaitait plus que tout obtenir la terre, voilà pourquoi il ne voulait pas se risquer à une confrontation directe, auquel cas la terre aurait été ravagée.

Broly se transformant

Broly en voyant l'étonnant Son Gokû commence peu à peu à s'énerver et fait éclater au grand jour son potentiel et détruit par la même occasion le contrôleur de son père en se transformant en le légendaire Super Saiyan, les attaques de Vegeta sont sans effets sur lui. C'est alors que commence une bataille très difficile pour Son Gokû, Son Gohan et Trunks. Paragus révèle quant à lui ses plans à Vegeta. Paragus détestait en effet le Roi Vegeta, puisqu'il a été banni du royaume à cause de lui, le roi Vegeta ne pouvait pas admettre que le Saiyan légendaire naisse d'un Saiyan qui n'est pas issu du sang royal, il se débarrassa donc de Paragus et de Broly qui n'était qu'un bébé. Mais le pouvoir considérable de Broly les sauvèrent. Grâce à un technicien, Paragus créa un contrôleur de force qui lui permettrait de contrer la force de Broly.

Broly vs Z Soldiers

Son Gokû même en Super Saiyan, ainsi que son fils et Trunks ont bien du mal à lutter. Broly en vient même à détruire la planète Shamo par pur distraction, et ce devant des Saiyan terriens dégoutés devant tant de cruautés. Après un combat inégal, Piccolo intervient également et sauve Son Gohan. Vegeta quant à lui est tétanisé par la peur par ce légendaire Saiyan, et ce malgré les remontrances de Piccolo.

Les héros sont impuissants face à ce Saiyan invulnérable, Son Gokû décoche un Kaméhaméha à bout portant mais le résultat est le même : inefficace ! Vegeta voyant son plus terrible rival échoué s'essaye à son tour, mais malgré l'aide de son fils, il est facilement vaincu.

Combat final avec Broly

Son Gokû se relève lui aussi et demande à ses compagnons de lui prêter leur force, tous accepte à l'exception de Vegeta qui ne peut s'y résoudre. Voyant Son Gokû se faire démolir par Broly et ce lentement l'aide au dernier moment. Bénéficiant de la puissance de ses amis, Gokû s'avance vers Broly dans un assaut final et le terrasse d'un coup de poing dans l'abdomen et téléporte les habitants de la planète dans son vaisseau.

Son Gohan et Son Gokû regagnent donc leur maison, peu après cette bataille mouvementé.

Distribution

Personnages Nom des acteurs (Japonais) Nom des acteurs (Français)
Goku Masako Nozawa Patrick Borg
Son Gohan Masako Nozawa Brigitte Lecordier
Kuririn Mayumi Tanaka Claude Chantal
Trunks (futur) Takeshi Kusao Mark Lesser
Vegeta Ryō Horikawa Eric Legrand
Bulma Hiromi Tsuru Céline Monsarrat
Ten Shin Han Hirotaka Suzuoki Georges Lycan
Piccolo Toshio Furukawa Philippe Ariotti
Bulma Hiromi Tsuru Céline Monsarrat
Kamé Sennin Kouhei Miyauchi Pierre Trabault
Chichi Naoko Watanabe Céline Monsarrat
Oolong Naoki Tatsuta Georges Lycan
Docteur Brief Jōji Yanami Georges Lycan
Madame Brief Mariko Mukai Claude Chantal
Moah Yasuhiko Kawazu Philippe Ariotti
Roi Vegeta Masaharu Satō Eric Legrand
Broly Bin Shimada Mark Lesser
Paragus Iemasa Kayumi Georges Lycan
maître Kaïô Jōji Yanami Pierre Trabault
Narrateur Jōji Yanami Georges Lycan

Commentaires

Broly succès du film

- Le huitième film mettant en scène (pour la première fois) Broly est probablement le plus connu et le plus apprécié par les fans de Dragon Ball Z. Beaucoup d'éléments sont instaurés dans ce film et la licence ne sera jamais plus comme avant avec la création du personnage de Broly. Alors que les précédents films surfaient sur l'histoire du manga qui paraissait en parallèle, reprenant ainsi des scènes du manga en forme de clin d’œil la plus part du temps ... Yamauchi Shigeyasu qui réalise seul ce film (il était accompagné dans le troisième film) reprend l'histoire du tome 24 des Super Saiyan et constate qu'en effet, les propos détenus par Ginyû et Vegeta ne font pas exactement échos avec les Super Saiyan actuels. On peut constater que Son Gokû se refuse à tuer un Freezer découpé par sa propre attaque par exemple.

010

Selon Ginyû, un Super Saiyan aime les combats et s'adonne à la violence

Et surtout, il existe plusieurs Saiyan contrairement à ce qu'annonçait la légende des milles ans. Avec tout ces éléments, le film crée donc un stade exclusif : le stade du Super Saiyan légendaire. Et seul le design de Broly sera d'Akira Toriyama, tandis que son background sera assuré par le scénariste et le réalisateur du film.

Voilà pourquoi Broly amène une certaine cohérence sur la trame du manga bien que n'y figurant pas, car il incarne à la perfection ce Saiyan sauvage et assoiffé de sang que décrivait quelques personnages.

Roi Vegeta dans le film

- Alors que dans le troisième film, les origines de Tullece étaient brumeuses, se contentant de reprendre l'histoire de Son Gokû, sauf qu'il aurait bien sûr accomplit sa mission, l'explication sur le sort de Paragus et Broly est très travaillée. Nous y voyons donc un Roi Vegeta beaucoup plus sanguinaire que les autres fois. On le savait déjà très orgueilleux à l'idée d'obéir à Freezer dans l'épisode 78 de Dragon Ball Z, mais ironiquement, il disposait dans ses rangs une arme capable de mettre fin à tout ses ennuis. Mais il se refuse d'imaginer que le guerrier tant attendu est Broly et s'oppose donc à Paragus car ils ne sont pas du sang royal. Une fierté et orgueil encore plus démesurées que ce que le spectateur imaginait sur ce personnage. Et pour ne rien laisser au hasard, il détruira la planète dans laquelle il avait laissé pour mort Paragus et Broly, mais malgré toute sa cruauté, le Roi Vegeta échouera une nouvelle fois. Une histoire bien sombre et totalement interne des Saiyan.

De même que les couleurs employées sur ce flashback témoigne une relative violence dans ce récit, une violence que la Toei Animation semble avoir définitivement banni depuis les dernières productions de la licence.

Paragus jubile

- Paragus est souvent un personnage oublié par les fans, en raison qu'il n'est guère situé comme un combattant dans le film, c'est avant tout un fin stratège et son plan a été élaboré avec beaucoup de finesses, profitant de la collision d'une étoile à celle d'une planète sur laquelle il se trouve. Il est relativement bien informé sur ce qui se passe sur terre, et connait même l'existence de Bardock, peut être l'a t il connu ? Il se montre comme son fils (mais à moindre mesure) assez cruel, notamment lorsqu'il tue Moah sans véritables raisons. Toutefois, il n'avait pas prévu que son fils réagirait de la sorte en voyant Son Gokû, Ses plans échoueront au même titre que le Roi Vegeta, et tout comme Babidi, Hoï et quelques autres protagonistes, sa créature se retournera contre lui.

Il faut souligner la brillante interprétation du très regretté Iemasa Kayumi qui donne vie à la mégalomanie de Paragus.

Broly victorieux

- Broly est évidement la vedette du film, il faut préciser que la moitié du film constitue le combat que mène Gokû et ses amis face au terrible Super Saiyan légendaire. Le personnage est terriblement puissant et Yamauchi Shigeyasu choisit de développer un style de combat très particulier pour ce colosse, un soin assez remarquable et qui fait mouche auprès des spectateurs. De même que Broly est aussi bien cruel sur le plan physique que sur le plan psychologique, il détruit en effet la planète Shamo et brise ainsi tous les espoirs de ses habitants esclaves de la planètes Vegeta. De même qu'il brise en quelques secondes la fierté de Vegeta,

Quant à Son Gokû, bien que s'amusant de la situation dramatique est plusieurs fois mis en déroute par Broly. Ce dernier lui conseil même d'écarter son fils, car il sait pertinemment qu'il pourra aller le dénicher violemment quelques instants après.

Sur le plan physique, sa transformation évoque quelque peu le stade Super Saiyan Dai 3 Dankai de Trunks pour la position de ses cheveux et bien sûr ses muscles.

Broly boule

- Le potentiel de Broly semble y être infini, puisque sa puissance semble augmenté en permanence au point qu'il semble presque en souffrir lorsqu'il a mis Ko, Trunks, Gokû et Gohan. Le débat du protagoniste fait toujours débat encore aujourd'hui. Il faut souligner que lors de l'élaboration du personnage, le stade du Super Saiyan 2 et 3 n'existaient pas, pas plus que les fusions. De plus, Akira Toriyama n'a jamais introduit un classement de puissance, et bien qu'il ait conçus son design, il n'a établit aucune règle, aucune consigne sur ce personnage.

Dragon Ball film violent

- Dans les années 90, la Toei Animation ne se souciait guère de la violence, ce qui n'est plus du tout le cas aujourd'hui. Dans ce film, même si le réalisateur joue sur des jeux d'ombres, on y trouve l'une des scènes les plus violentes. En effet Broly est y est poignardé alors qu'il n'est encore un bébé, et probablement par le Roi Vegeta en personne (la dague royale qu'on aperçoit brièvement). Une scène très choquante.

Piccolo et Vegeta

- Le rôle de Vegeta est très différent des autres films, cette fois ci le personnage apparait dès le début du film, et se sent très concerné par l'existence du Super Saiyan légendaire, pour lui c'était une fable que lui racontait son père. Il se refuse d'y croire comme son père et il le poursuit en vain pendant une petite partie du film.

Lorsque Broly se réveille, Vegeta est tétanisé par la peur, rappelant ainsi l'instinct des animaux lorsque ceux ci se retrouvent face à un lion. Selon Paragus, cela est dû parce que Vegeta un est Saiyan pur. Les remontrances de Piccolo et surtout la défaite de Son Gokû permettront au prince de redevenir ce qu'il a toujours été.

Kaméhaméha sur Broly

- Une des séquences de combats mémorables est certainement le Kaméhaméha que décoche Son Gokû sur Broly, la puissance de cette attaque fait forcement mouche à celui qu'avait reçus Cell à porté cet par une ruse.

Seulement ici, Broly n'essaie absolument pas d'esquiver et se contente de l'encaisser pleinement et ce sans aucun dommage. Un constat qui pétrifie de peur le héros.

- La bataille dure plusieurs heures, ce qui est suffisamment rare pour être souligné dans un film, et quelques éléments nous l'informe. Par exemple, la défaite de Piccolo n'est pas montré, il réapparait plus tard avec ses vêtements en lambeaux. Même chose lorsque Vegeta affronte Broly, et ce après le coup de poing reçus par Trunks, puisque peu après le décors change du tout au tout.

- La scène de fin est souvent sujette à débat, en effet lorsque Son Gokû assimile l'énergie de ses amis, Broly concentre sa force et ses cheveux deviennent également jaune. Il s'agit probablement d'un effet de réalisation instaurant l'idée que pour leur dernier assaut, Broly et Son Gokû sont à égalité, et donc qu'il fallait "uniformisé" cela. Est ce que cela signifie que Broly lutte-t il avec son véritable pouvoir, et que les cheveux jaunes marquent son potentiel ultime (ou la véritable apparence d'un Super Saiyan légendaire), le mystère reste intact.

Son Gokû récupère le potentiel de ses amis

- Pour vaincre l'invulnérable Broly, le réalisateur n'a pas d'autre choix que de fusionner les forces des héros, une astuce scénaristique assez classique dans les shônens. Plusieurs fois fans pointeront du doigts cela, prétextant que c'est dommage de ne pas y avoir eu recourt dans le manga qui lui est scénarisé par Akira Toriyama, alors que le film lui est scénarisé par Takao Koyama.

Broly ébauche

- Les pamphlets des films Dragon Ball Z révèlent souvent des informations inédites, et notamment des ébauches, des plans non utilisés dans la version finale. Concernant le huitième film, un dessin réalisé par l'équipe du film est très intéressant. Déjà parce que la couleur des cheveux n'étaient pas finalisés, et les cheveux sont alors bleus foncés.

Par ailleurs, l'image laisse transparaitre des bâtiments ressemblent à ceux de la terre, et non de la planète de Paragus. Le film aurait il subit plusieurs modifications lors de sa production ?

- Le thème musicale (et spectaculaire) de Broly est une variation du thème Super Saiyan crée dans le quatrième film, puis très vite repris dans la série pour le duel Son Gokû/Freezer. Shunsuke Kikuchi n'aura de cesse que de remanier ce thème pour le personnage de Broly. Notons que la musique qui accompagne le dénouement final sera utilisé dans le 12ème film au moment où Vegeta et Son Gokû défusionnent lorsqu'ils sont sous l'apparence de Véku.
Muten Roshi dans ce film

- Pour désamorcer la violence et le ton du film, Muten Rôshi intervient ponctuellement pour y faire des pitreries, on peut même y voir un bref instant endosser un masque d'Aralé de Dr Slump. Il y fait d'ailleurs un jeu de mot rappelant que Broly puise son nom du brocoli.

- Il s'agit du premier film désigné par Tadayoshi Yamamuro, il succède définitivement à Minoru Maeda. Le résultat est bluffant et pour le moins savoureux.

Galerie

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .