FANDOM


(Billet de blog créé ou mis à jour.)

Version du janvier 19, 2020 à 13:13

Tout s'est déroulé comme prévu pour le seigneur Cooler, qui a regagné l'espace. Nos amis sont maintenant réveillés, complètement dépassés par les évènements. Il va falloir réfléchir pour retrouver le tyran Cooler et éliminer ses hommes les plus puissants. Pendant ce temps, Vegeta était en route vers Capsule Corporation, il survola la ville, qui n'était plus qu'un terrain d'émeute.

~ Capitale de l'Ouest ~

Vegeta : Bordel, il se passe quoi ici ?!

La ville était en feu. Vegeta s'avança droit sur son domicile, il frappa à la porte, quand il entendit la voix de Mr. Brief à travers le micro de la porte d'entrée.

Mr. Brief : Nous n'acceptons aucun visiteur !! Rentrez chez vous !

Vegeta : C'est moi, imbécile !!

Mr. Brief : Oh c'est toi, attends je t'ouvre la porte.

Vegeta : Mh...

5 portes s'ouvrirent, dont trois étaient des portes blindées.

Mr. Brief : Entre mon ami. Désolé mais tu as sûrement vu, c'est la pagaille dehors et j'ai été obligé d'activer les boucliers sur toute la maison pour rester protégé.

Vegeta : Où est Bulma ?

Mr. Brief : ...

Vegeta : Où est ma femme ?

Mr. Brief : Viens avec moi.

Ils montèrent à l'étage.

Vegeta : Je... BULMA !!!

Vegeta découvrit le corps de sa femme allongé sur le canapé, à son plus grand bouleversement. Et le corps de sa belle-mère, Mme Brief, allongé sur le canapé voisin.

Mr. Brief : Elle... Un étrange individu est rentré à la volée...il y a plusieurs heures...elle...elle était en train de ré...réparer un véhicule et elle n'a même pas...pas eu le temps de réagir...qu'elle avait déjà perdu la raison...

Vegeta : Cette saloperie... de...DE VOLEUR D'ÂME !!

Mr. Brief : Ma femme a été traumatisée, alors elle...elle est tombée par terre et je l'ai allongé aussi.

Vegeta lâcha quelques larmes.

Vegeta : Saloperie... Il prend l'âme du fils de Kakarot, le meilleur ami de mon fils et en plus de ça il s'en prend aussi à ma famille... Attends toi que je t'attrape, saleté de voleur d'âme !!

Mr. Brief : Je peux faire quelque chose pour toi ? Vegeta : Prépare-moi un vaisseau.

Mr. Brief : Tu...

Vegeta : EXÉCUTION !!! IL N'Y A PAS DE TEMPS À PERDRE !

Mr. Brief : Bon bon d'accord.

Vegeta : Et avec une salle de gravité à l'intérieur !

~ Vers les montagnes ~

Son Gokû, Son Gohan, Bardack et Giné survolaient les montagnes, ils étaient en route vers le Mont Paozu. Son Gohan portait Son Goten, ou plutôt sa coquille, sur son dos.

Bardack : Où étais-tu Giné, pendant tout ce temps ?

Giné : J'étais cachée dans la maison de Kakarot, avec l'ami du mec à trois yeux.

Son Gokû : Ah, Chaozu.

Giné : Et... Quelque chose s'est produit.

Bardack : Qu'est-ce que tu veux dire ?

Son Gohan : Dis-nous tout, grand mère !

Giné : Un étrange bonhomme est rentré sans frapper.

Son Gokû : Et ensuite ?

Giné : Moi et... Chaozu c'est ça ? Il nous a dit que ce n'était pas nous qu'il cherchait. Nous lui avions quand même résisté, mais il nous a mit K.O... Je regrette mon impuissance... Après ce petit Namek est arrivé, avec le gros rose et le moustachu. Ils nous ont soigné, et quand nous nous sommes réveillés, nous avions découvert le corps de ta femme inconsciente. dit-elle en fixant Son Gokû, choqué par ce qu'il vient d'entendre.

Son Gokû : COMMENT ?!!

Giné : Désolé mon fils... Je n'ai pas pu défendre ta femme, j'étais trop impuissante.

Son Gohan : Ce n'est pas grave grand mère ! Tu as fait ce que tu as pu et c'est l'essentiel !

Giné : Chaozu s'est très bien défendu. Avant de nous toucher, il a bloqué ses mouvements et il l'a touché avec une technique qu'il appelle « Dodompa », mais il n'a pas tenu toute la durée.

Ils arrivèrent et se posèrent devant la maison.

Son Gokû : CHICHI !!! CHICHI C'EST MOI, TOUT VA BIEN ?!

Il entra dans la maison, avec les autres.

Son Gokû : Chichi...

Son Gokû lâcha quelques larmes, devant le corps de sa femme, debout et inconsciente dans la cuisine.

Son Gokû : Chichi regarde-moi !!

Mais Chichi fixa le vide, comme si elle ne remarquait personne.

Bardack : Bordel c'est pas vrai...

Son Gokû : Donc cet enfoiré, non seulement il s'en prend à mon fils et maintenant il s'en prend à Chichi !!

Son Gohan : Fait chier... Et ils sont dans l'espace maintenant !!

Son Gokû : Chichi, Goten, je vais rattraper celui qui vous a fait ça, il en verra de toutes les couleurs !!

~ Dojo Ten Shin ~

Ten Shin Han et Chaozu étaient arrivés devant leur dojo, qui était vide, contrairement à la ville à côté qui était en feu.

Ten Shin Han : Y a quelqu'un ?

Chaozu : Ten a demandé, y a quelqu'un ?

??? : Ici !

Ten Shin Han : QUI... Oh, c'est toi.

Yurin venait d'arriver, elle était juste derrière.

Ten Shin Han : Où étais-tu passée ?

Yurin : J'étais partie m'entraîner seule dans la forêt, mais pourquoi tout est vide ?

Ten Shin Han : Mes élèves ne sont plus ici, ils sont sous l'emprise d'un mauvais type, dans l'espace en train de faire des mauvaises choses.

Yurin : Impossible !

Ten Shin Han : C'est pourtant vrai, mais je ne m'attendais pas à ce qu'il ait prit tout le monde.

Yurin : Eh bien alors va l'attraper !! T'attends quoi ?!

Ten Shin Han : C'est facile de dire ça, tu devrais y aller toi !

Yurin : Pas la peine de compter sur moi, t'avais qu'à protéger tes mômes !!

Ten Shin Han : Excuse-moi d'avoir une planète à défendre quand il y a une menace !

Yurin : Toi défendre la planète ? Wah ha ha ha.

Ten Shin Han : J'ai défendu l'univers, alors défendre une planète ne me fais pas peur, Yurin. Si tu ne veux pas m'aider à récupérer mes élèves, alors ne m'aide pas ! Ça m'évitera d'avoir une peste dans mes pattes.

Yurin : Au lieu de m'insulter, pourquoi tu m'apprendrais pas plutôt quelques techniques ? Tu vas devoir t'absenter quelques temps pour récupérer tes mômes, non ? Imagine si un mauvais attaque notre planète, qui sera là pour la défendre ?

Ten Shin Han : Maintenant que tu le dis... C'est vrai, mes amis vont partir aussi pour quelques temps pour récupérer leurs enfants, et les plus forts d'entre nous iront les aider. Alors je ne pourrais que compter sur toi et Chaozu, avec le vieux Rôshi et la femme de mon ami Kuririn.

Yurin : Super !! Alors qu'est-ce que t'attends ? Entraîne-moi !

Et Ten Shin Han accepta d'entraîner Yurin, aux techniques d'extrême défenses et d'attaques.

~ Vaisseau de Cooler ~

Sauzer était debout sur l'estrade, face à toute l'armée de Cooler. Neizu et Dore patrouillaient parmi les rangs pour surveiller.

Sauzer : SOLDATS ! Tout le monde m'entend ?

Armée de soldats de Cooler : YAH !

Sauzer : Le seigneur Cooler souhaite que dorénavant, tout le monde l'appelle le « Seigneur de l'univers ! ». Plus besoin de prononcer son prénom.

Un soldat de Cooler : Et pourquoi ?

Sauzer : Parce qu'il a ses raisons, et ne pose pas de questions, sinon je t'exécute sur le champ.

~ Plus loin dans la foule de l'armée ~

Trois anciens soldats de Freezer murmuraient entre eux.

Ancien soldat de Freezer : Pssst... Fraiz ! Tu penses qu'il est gentil lui ?

Fraiz : Aucune idée, Framboiz.

Framboiz : Et toi, Ceryz ?

Ceryz : Il me fait peur.

Fraiz : Il est pas question qu'on travaille encore pour quelqu'un !

Framboiz : T'as raison, on va se battre et lui montrer à cette tête de myrtille qui est le roi de l'univers !

Ceryz : Mais il y a cette tête de fromage bleu aux cheveux de spaghetti qui est très fort ! Et t'as oublié les autres aussi aux trucs spéciaux.

Framboiz : On s'en fout ! Je t'ai dit qu'on va se battre ! On va pas se laisser faire !

Dore : Qu'est-ce que vous dites, vous trois ?

Dore s'était retourné et avait remarqué les trois anciens soldats de Freezer, qui murmuraient entre eux.

Fraiz, Framboiz et Ceryz : Oh euh... Rien !

Fraiz : On parlait de votre grandeur à tous, Freezer vous sous estimait et il a eu tort !

Dore : Vous êtes des anciens soldats de Freezer, vous et vous autres ça veut dire qu'on est pas à l'abri d'une trahison de votre part, donc nous garderons un œil sur vous.

Les trois soldats s'inclinèrent, ils suaient.

Fraiz, Framboiz et Ceryz : Mais...mais...m...mais a...avec plaisir !

Quelques minutes plus tard, Sauzer était retourné auprès de son seigneur. Avec Antberry et son escadron.

~ Dans le vaisseau, dans l'antre de Cooler ~

Sauzer : Seigneur de l'univers, tout le monde est prévenu.

Cooler : Très bien, Sauzer. Avant que nous commencions, j'ai quelque chose à vous montrer.

Sauzer : Où est-ce ?

Cooler : Tu le sauras dans quelques instants, Antberry vient avec nous.

Sauzer et Antberry suivirent Cooler, qui les accompagna le plus bas possible dans le vaisseau. Quelques minutes plus tard. Cooler venait de poser son doigt sur le sol. Antberry et Sauzer se demandaient ce qu'il avait en tête quand soudain... Une trappe sur le sol que personne n'aurait pu remarquer s'ouvrit. Ils descendirent une échelle et ils étaient désormais dans une grande usine, qui fabriquait des robots, des androïdes. Des milliers d'androïdes.

Sauzer : Mais c'est... Gigantesque !

~ Dans le vaisseau, dans l'usine d'androïdes ~

Antberry : Seigneur de l'univers, qu'est-ce que c'est que ça ?

Cooler : Une usine que j'ai emménagé moi-même avec mes chiens obéissants, que j'ai tué pour éviter que le secret ne soit propagé. Dans cette usine, j'ai décidé d'y concevoir des formes de vies artificielles.

Trois scientifiques arrivèrent.

Cooler : Permettez-moi de vous présenter mon ingénieur Gounaray, et ses assistants Mandik et Anorik. Ingénieurs, je vous présente mes deux soldats les plus loyaux, Sauzer et Antberry.

Gounaray : Bienvenue à vous dans l'usine, heureux de faire votre connaissance.

Mandik et Anorik approuvèrent, mais refusèrent de leur serrer la main.

Gounaray : Nous venons de la planète AG-243, notre planète est réputée pour être un peuple robotique avec une énorme avance dans la technologie, comparé aux autres planètes, à tel point que nous mêmes nous nous sommes cybernétisés.

Sauzer : Donc il y a un temps où vous étiez une espèce organique ?

Gounaray : C'est ça, nous étions des êtres humains. Nous nous sommes cybernétisés et notre peuple a pu se reproduire en conservant nos parties mécaniques. Nous travaillons aujourd'hui sous les ordres du seigneur de l'univers, parce que vous nous avez promis de l'argent en échange de nos services. dit-il en regardant Cooler

Mandik et Anorik fixaient Cooler, avec un regard dédaigneux.

Antberry : Et à quoi cela va servir ? Nous avons déjà une armée remplie de milliers de soldats venus de différentes planètes.

Cooler : Imbécile, crois-tu vraiment que nous sommes assez pour montrer notre domination ? Un jour viendra où j'anéantirai les Kaïô Shins, les Dieux de la Destruction et... Zen'ô.

Sauzer : Quelle sera leur but ?

Cooler : J'ai décidé d'y faire des machines à tuer. Dans chaque forme de vie qui se construit ici en ce moment même, une puce sera implantée dans le cœur de ces androïdes, qui fait qu'ils n'auront qu'un seul objectif en tête, suivre nos ordres. Une fois que leur objectif primaire sera exécuté, ils entreprendront d'autres actions mineures, comme sécuriser une zone en attendant leurs prochaines ordres.

Antberry : Brillante idée, seigneur de l'univers.

Sauzer : Seront-ils forts ?

Cooler : Un peu plus fort que nos soldats de caste inférieure, mais c'est sans importance vu que cette usine va fonctionner pour l'éternité.

Antberry : Pourquoi tenez-vous tant à garder ce projet en secret ?

Cooler : Parce que si le bruit court qu'une armée d'androïdes est en train de se créer, ça nous mettrai une grande barrière dans notre objectif. Vous êtes les seuls au courant avec nos ingénieurs, alors je vous demanderai de ne le révéler à personne, me suis-je bien fait comprendre ?

Antberry et Sauzer : Compris !

Cooler : C'est mieux pour vous.

Donc une armée de vies artificielles est en train de se créer. Cooler semble avoir de nombreux projets en tête, notamment celui de prendre la place du grand roi de tout ! Son Gokû et ses amis vont-ils réussir à stopper tout ça, avant même que Cooler n'atteigne ses objectifs ?

À suivre...

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .