FANDOM


Big Gete Star est l'antagoniste du sixième film. Il était à la base une simple puce informatique.

Caractéristique et personnalité

Big Gete Star puce

Il s'agissait seulement d'une puce informatique qui s'est retrouvée dans une décharge spatiale. Peu à peu il a fini par assimiler les restes des vaisseaux dans l'espace, et absorbait l'énergie par la même occasion.

C'est ainsi que le Big Gete Star est né, son énergie croît tellement qu'il est à présent capable d'absorber l'énergie d'une planète. Sa forme pourrait rappeler de loin les Facehugger des films Aliens. Ses origines pourraient également rappeler Skynet, ce puissant ordinateur de l'univers de Terminator, franchise dont s'est déjà inspiré Akira Toriyama pour la partie avec les humains artificiels.

Les intentions du Big Gete Star ne sont pas sans rappeler Cell, puisque lui aussi doit prélever de l'énergie pour accroître son niveau.

Biographie

Big Gete Star2

Big Gete Star erra dans l'espace, il absorba toutes formes de matière, son destin à croisé ce qu'il restait de Cooler suite à sa défaite sur terre. C'est ainsi qu'il conçu les Metal Cooler, ces guerriers très puissants, capable de poser bien des difficultés aux Super Saiyan.

Le but de l'ordinateur est de prélever les énergies et ce jusqu'aux planètes. Il acquiert ainsi la nouvelle planète des Namek. Il s'empare de cette planète grâce aux Robots Guerriers, et aux Metal Cooler.

Fichier:Big Gate Star s'empare des Saiyan.png

Il se met en chasse sur la planète Namek, en effet son but est à présent de prélever l'énergie de Son Gokû et Vegeta, et ce pour créer des guerriers à leur effigie. Malheureusement il échouera au dernier moment, et Son Gokû vainc Cooler définitivement.

Big Gete Star fin

La fin du film montre la puce dans les mains de Vegeta, il l'a détruit de lui même mettant définitivement fin à ce puissant ordinateur par la main du prince des Saiyans.

Galerie

Navigation

Groupe de Big Gete Star
Leader Big Gete Star
Soldats Metal CoolerLes robots guerriersLe Robot guide
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .